En ce moment Mon compte

La Biodiversité

La Villette cultive la biodiversité

La diversité, dans toutes ses formes, est au cœur de la mission de la Villette et sa richesse paysagère un atout à connaître et à enrichir.

Les nouveaux visages d'un parc culturel urbain

L’enjeu de la protection de la faune et de la flore est primordial en territoire urbain. C’est pourquoi la Villette s’est dotée de son propre Agenda 21, réaffirmant ainsi son engagement en faveur de l’excellence écologique et du développement durable. Les 35 hectares de plein air de la Villette regorgent d’animaux et de végétaux variés.

Des inventaires entomologiques ont permis d’identifier quatre catégories d’insectes aux fonctionnalités écologiques remarquables. En 2012, 155 types d’insectes aquatiques, terricoles, floricoles et saproxyliques ont été recensés dans le parc. En 2013, 50 nouvelles espèces ont été découvertes, dont des spécimens rares, tels que le dermeste des grains, le bupreste du genévrier et le papillon frelon également appelé Sésie du peuplier.

Le Centre ornithologique d’Île-de-France a recensé 49 catégories d’oiseaux. Le dernier inventaire souligne l’impact positif des nouveaux nichoirs installés dans le parc. Ainsi, deux nouveaux spécimens ont été décelés : l’épervier d’Europe et le pinson des arbres.

L’inventaire floristique a recensé 637 variétés dont une à l’état végétatif : la Spirée filipendule. Véritable arboretum, le parc compte 3001 sujets parmi lesquels des ginkos bilobas, des tulipiers, des cornouillers de Chine et des sapins du Colorado.

Une biodiversité préservée

  • 5000m² de prairies fleuries
  • 3000m² de Jardins Passagers
  • 500 mètres linéaires de talus
  • 37 nichoirs à oiseaux et 5 à chauve-souris
  • 5 hôtels à insectes

La gestion écoresponsable du parc

L’engagement de la Villette en faveur de la diversité biologique se traduit au quotidien par une gestion écoresponsable. Pour l’entretien des espaces verts, l’utilisation des intrants phytosanitaires est limitée au profit de produits organiques. De même, l’utilisation de plantes vivaces et le fleurissement au moyen d'espèces végétales locales sont désormais privilégiés.
Par ailleurs, la Villette encourage les modes de circulation douce dans l’enceinte du parc. Dans cette perspective, un pont flottant mobile assure le franchissement du canal de l’Ourcq de mai à septembre. Pour les cyclistes, une piste cyclable longe le canal de l’Ourcq et des goulottes et ancrages à vélo sont disséminés à travers la Villette.

Des projets foisonnants

De nombreuses actions ont été mises en œuvre pour replacer la biodiversité au centre des préoccupations. Près de 15 000 m² vont être aménagés en espaces verts à l’est de la Halle aux cuirs et aux alentours de la Cité administrative.

Plus de 500 m de haies ont été diversifiés et 1800 m² de talus et 5000 m² de prairies fleuries ont été semés sur le parc. Enfin, l’extension des jardins passagers a créé un îlot écologique de 3000m² abritant des écosystèmes variés (bosquet, friche, mare, mur en pierres sèches etc.). Riches d’une flore spontanée ou cultivée, ils servent de supports à des ateliers pédagogiques de sensibilisation à la biodiversité.

Parmi les futurs projets figurent l’aménagement d’un couloir écologique jalonnant la promenade cinématique et l’installation aux abords du passage du tramway d’un verger abritant des variétés anciennes et locales.

Villette responsable 

Les initiatives de La Villette récompensées au fil des années :

  • 2010 : Label EVE® « espace végétal écologique » décerné par l’organisme Ecocert aux jardins passagers.
  • 2012 : label Oasis Nature® accordé à l’ensemble du parc par l’association d’Hubert Reeves Humanité et Biodiversité.
  • 2013 : label Prestadd® dont le volet environnement s’attache à la prise en considération de la biodiversité dans le projet d’établissement des entreprises du spectacle et de l’événementiel.

La biodiversité urbaine : un enjeu partagé

La densification urbaine pose la question de la préservation de la diversité biologique en ville. Assurer la protection de la biodiversité - à l’aide de la pollinisation, du maintien des sols et de la régulation de la qualité de l’air - sont des enjeux de politiques publiques locales. 

C’est pourquoi, en 2013, la Villette a accueilli un séminaire sur la biodiversité et les politiques urbaines. Ces échanges se sont conclus sur la signature du « protocole Trame verte » entre la Villette et le département de la Seine-Saint-Denis, encourageant une coopération en matière de biodiversité urbaine.