En ce moment Mon compte

Aménagement écoresponsable du site

Bâti

Depuis 2009, La Villette a lancé un vaste programme de modernisation et de remise aux normes de ses espaces bâtis afin d’en améliorer les performances énergétiques.

Projets immobiliers responsables

Depuis 2005, plusieurs folies ont été rénovées, au rythme de deux bâtiments par an. Ces rénovations tiennent compte des préconisations du Grenelle de l’environnement en termes d’usage et de réglementation. La construction d’un bâtiment écologique de regroupement des équipes est prévue, dans la perspective d’une optimisation des conditions de travail du personnel et de la répartition des équipements.

Optimisation des performances énergétiques

Le système de chauffage de la Grande halle a été entièrement repensé de façon à réduire la consommation de 20% en recyclant une partie de l'air intérieur. Toutes les ampoules ont été remplacées par des LED basse consommation permettant une économie d'énergie de 50%.

Espaces paysagers

L’enjeu de la gestion et de la protection de la diversité biologique revêt une acuité particulière en territoire urbain, notamment pour La Villette, trait d’union entre Paris et sa périphérie. L’engagement de l’établissement en faveur de la biodiversité se traduit au quotidien par une gestion écoresponsable.

Réduction de la consommation d’eau

La consommation d’eau a diminué de moitié en dix ans grâce à la mise en service d’un système de gestion intelligent. Les arroseurs intégrés sont connectés à un système de pilotage lié à la station météo du parc, permettant d'ajuster l'arrosage en fonction du vent, de l’ensoleillement, de l’humidité de l’air et la pluviométrie.

Consultez la qualité de l'air sur le site d'Air Parif

Biodiversité

Le choix des plants disposés à travers le parc s’effectue en fonction de leur plus-value pour le milieu. L’utilisation de plantes vivaces et le fleurissement au moyen d'espèces végétales locales sont désormais privilégiés. Les espaces paysagers font l’objet d’un usage limité des pesticides auxquels sont substitués des produits organiques.

Afin de protéger le développement de la faune et de la flore, 37 nichoirs à oiseaux, 5 nichoirs à chauve-souris et 5 hôtels à insectes sont installés dans l’enceinte du parc. 500m linéaires de haies ont été diversifiés, 1800m² de talus et 5000m² de prairies fleuries ont également été semés.

Plusieurs actions ont été entreprises pour encourager les circulations douces et permettre une coexistence harmonieuse entre visiteurs, faune et flore. Un pont flottant mobile assure le franchissement du canal de l’Ourcq de mai à septembre. Des goulottes et ancrages à vélo sont disséminés dans le parc.

Jardins passagers

Créés en 2001, les jardins passagers ont été inspirés par l’exposition « Le Jardin planétaire », présentée en 1999 dans la Grande halle par le paysagiste Gilles Clément dont l’intention était de sensibiliser le public aux grandes questions d’écologie. A l’emplacement de l’ancienne halle aux moutons, cet îlot écologique de 3000m² abrite des écosystèmes variés : bosquet, friche, mare, et mur en pierres sèches. Jardins écologiques à vocation pédagogique et solidaire, les jardins passagers servent de supports à des ateliers pédagogiques de sensibilisation à la biodiversité à destination des petits et grands. Cet état d’esprit favorise l’expérimentation de méthodes de culture biologique et une observation plus attentive du vivant.

Labels et partenariats

La Villette s’appuie sur une politique de labellisation de ses diverses initiatives. Ainsi le label Eve® "espace végétal écologique" a été décerné par l’organisme Ecocert, en 2010, aux jardins passagers. Ce label est maintenu depuis un audit effectué chaque année. En 2012, le label Oasis Nature® a été accordé à l’ensemble du parc par l’association que préside Hubert Reeves, Humanité et Biodiversité. Enfin, notre établissement a obtenu en 2013 le label Prestadd® dont le volet environnement s’attache à la prise en considération de la biodiversité dans le projet d’établissement des entreprises du spectacle et de l’événementiel.

En octobre 2013, La Villette et le département de la Seine-Saint-Denis ont signé un protocole Trame verte, encourageant un travail de coopération en matière de biodiversité urbaine. Il instaure un programme commun d’actions visant à mutualiser les connaissances, initiatives et bonnes pratiques des deux structures.

Consultez notre brochure consacrée à la Biodiversité

Agenda 21

Parc culturel durable

Dans un contexte de crise économique, sociale, environnementale, culturelle et de valeurs, la frontière, longtemps étanche, entre environnement et culture s’estompe. Notre mode de développement est aujourd’hui remis en cause au profit d’un modèle susceptible de préserver les équilibres vitaux de la planète et le bien-être de l’humanité.
La Villette, territoire de culture(s), n’échappe pas à ces enjeux et doit faire face à la remise en question du rôle de l’artiste et des fondements de la démocratisation culturelle.
La culture qui a servi de terreau conceptuel à la réalisation du parc – de Lev Koulechov à Kandinsky, en passant par Michel Foucault et bien d’autres – représente un fabuleux levier d’adaptation, conçue à la fois comme une fin et un "conducteur de capacités" selon l’expression d’Amartya Sen. Sensible à cette approche, La Villette a choisi de placer l’Homme au centre de son projet, en associant dès l’origine « urbanité (ville), plaisir (corps et esprit), et expérimentation (savoir et faire) ».
S’adapter aux nouvelles exigences de son environnement est donc une question de légitimité pour notre établissement, et promouvoir la dimension durable de la culture dans toutes ses acceptions, un enjeu majeur de son développement. A ce titre, le concept de « parc culturel durable » guide le renouveau de La Villette.

Plan d'actions

En rédigeant son propre Agenda 21, La Villette confirme sa volonté de concilier protection de l’environnement, développement économique et progrès social dans l’exercice de ses missions d’animation, de programmation culturelle, d’exploitation et d’aménagement. L’Agenda 21 du Parc foisonne de nouveaux projets favorisant la biodiversité. Près de 15 000 m² vont être aménagés en espaces verts, à l’est à la halle aux cuirs et aux alentours de la cité administrative dans le cadre du projet de regroupement des équipes. Parmi les futurs chantiers figurent l’aménagement d’un couloir écologique jalonnant la promenade cinématique, l’intégration de la darse dans un jardin humide ainsi que l’installation aux abords du passage du tramway d’un verger abritant des variétés anciennes et locales.