Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces du Parc à partir de 11 ans.

Centre pompidou

Expositions et Installations, Tout public Expositions et Installations, Tout public, Saison 2020-21

Centre pompidou

« LES MOYENS DU BORD »

Dans le cadre de Plaine d'Artistes

du au

Grande Halle

Réserver vos places

Présentation

Une proposition de Bernard Blistène, directeur du Musée national d’art moderne, avec la collaboration de Mathieu Potte-Bonneville, directeur du département Culture & Création et Chloé Siganos, cheffe du service des Spectacles vivants au Centre Pompidou.

La Villette et le Centre Pompidou s’associent pour proposer à 9 artistes, dont un duo, de réaliser une œuvre éphémère dans les espaces de la Grande Halle. Tout au long de l’évènement, venez découvrir les créations en cours d’élaboration et de nombreuses performances. Les matériaux utilisés proviendront des réserves du site de La Villette.

Sculpture, dispositif, installation, spectacle ou chorégraphie, cette manifestation entend célébrer la jeune création en France et lui offrir les moyens d’un partage avec le public.

Les artistes

Julie Béna

11 Juillet • 16h30 - Performance de l’artiste.

Julie Béna propose, pour La Villette, Do you think I am funny?, Pensez-vous que je suis drôle?, un ensemble de toiles d'araignée en corde. Faisant écho à des travaux précédents, ces pièces in-situ tentent d'entrer en résonance avec l'espace et son volume surdimensionné. Sur ces toiles de cordes, qui nous laissent imaginer une potentielle araignée à l'échelle, Julie Béna s'amuse à rendre prisonnières ses formes fétiches qui nous rappellent des éléments communs comme des chaussettes, des gants ou une cigarette, tous surdimensionnés. Amorce d'une histoire à se raconter ou à raconter aux enfants, les toiles se rempliront au fil de la manifestation.

 

Gaëlle Choisne

Du 9 au 12 juillet • 17h - Duo musical avec Célimène Daudet (piano) et Guillaume Latour (violon)
Du 23 au 24 juillet : Temple of Love, atelier de recyclage de plastique de l’École des Actes avec Marina Stanimirovic, Lukas Wegwerth, Moritz Maria Karl et Christophe Machet

Gaëlle Choisne développe pour l’occasion son installation Backroom or please let me know how we could vanish together before the night, after the rain. Ce dispositif rhizomique imite un système organique, absurde, dépendant de l'homme, nécessitant un soin. Un dispositif pervers, inspiré des serres coloniales. Les fontaines nous ramènent à notre relation impulsive avec la nature qui a été négligée. Une relation sadomasochiste et amoureusement déviante. S'ajoute à cette serre des œuvres qui créent un écosystème vivant. Une pianiste et un violoniste jouent la sonate voodooiste And the sea says nothing de la compositrice haïtienne Carmen Brouard dans une installation sculpturale, créant un dialogue entre la musique, les sculptures et la vidéo du même titre.

 

Julien Creuzet

1er août : performance de Gregory Privat et Julien Creuzet

est artiste plasticien, vidéaste, performeur et poète. À travers des environnements constitués d’ensembles composites, il explore différents héritages culturels en organisant des passerelles entre les imaginaires de l’ailleurs, les réalités sociales de l’ici et les histoires minoritaires oubliées. Associant différentes temporalités et géographies, préférant l’anachronisme et la collusion aux récits consacrés, Julien Creuzet convoque les registres du vivant et du technologique, de l’histoire et du mythe, du poétique et du politique pour déployer des histoires disparates de créatures hybrides et de zones marécageuses.

Mathieu Kleyebe Abonnenc

Du 2 au 3 juillet - Répétitions avec Betty Tchomanga, chorégraphe et danseuse.
Du 23 au 26 juillet - Extraits du film.
Du 30 juillet au 2 août - Répétitions avec d’Erwin Fardini, artiste lyrique, Anas Seguin, artiste lyrique, (sous réserve) et Jean-Christophe Marti, compositeur.

Mathieu Kleyebe Abonnenc présente le projet Eurydice (rêve de méfloquine n°1), qui poursuit sa collaboration avec, la chorégraphe et danseuse Betty Tchomanga et le compositeur Jean-Christophe Marti. Il s'inscrit à la suite du film Secteur IX B (2015) dans lequel Betty Tchomanga interprétait le rôle d'une jeune anthropologue qui tentait d’interroger les limites de sa discipline en ingérant des médicaments issus de la "pharmacie coloniale". Eurydice (rêve de méfloquine n°1) est donc une plongée dans un des rêves éveillés du personnage du film Secteur IX B, chorégraphié et interprété par Betty Tchomanga. Il sera ici mis en musique par Jean-Christophe Marti, avec qui Mathieu Kleyebe Abonnenc collabore depuis dix ans.

Maxime Rossi

Avec Marie-Claude Bottius et Daïa Durimel (chanteuses lyriques) et Yannakis Melina & Phébée Ardisson (coiffeuses)
Jeu 2 juillet • 19h + Dim 12 juillet • 16h + Ven 17 • 16h + Dim 2 août : 16h

Maxime Rossi présente à la Villette son nouveau projet Quatre-vingt et une aventures. Trouvé lors d'une dérive sur Ebay lors du confinement, le personnage du fanzine antifa Rosso E No (Calligaro, Rome 1973) devient l'élément central d'une série d'aventures racontées à la maison. Basé sur son étrange ressemblance avec le marchand de l’artiste, l’australien Joseph Allen exilé à Paris, le personnage est devenu le sujet d'appels téléphoniques imaginaires avec Théodore, 6 ans. La proposition rassemble un élément scénique et une performance faisant écho en direct aux airs d'opéras inspirés par une installation sonore voisine. La structure gonflable et les performances ont été conçues pour être utilisées simultanément comme scène, coiffeur et lieu de rencontre.
Courtesy de l'artiste et de la Galerie Allen, Paris

Anne Le Troter

Dimanche 26 juillet • 16h30 - performance autour de son installation Las divinas palabras.

travaille par montage de matériaux sonores qu'elle collecte. Elle s'intéresse au langage et à l'oralité. Elle enregistre les paroles de situation de la vie quotidienne qu'elle va déformer, étirer jusqu'à l'abstraction. Entre décor et scénographie, elle construit des installations sonores qui explorent les mécanismes du langage. Pour Les Moyens du bord, elle présente l’installation sonore Las divinas palabras.

Simon Rouby et Native Maqari

Jeudi 2 juillet • 15h - Live painting filmé au drone
Samedi 18 juillet •18h-20h - Table ronde avec l’historienne de l’art Anne Lafont suivi de la projection de Blackout
Samedi 25 juillet • 16h - Cérémonie d’enturbannement avec la communauté Haoussa

Simon Rouby et Native Maqari proposent à la fois un retour sur Blackout, œuvre qui a fondé leur collaboration en 2017, ainsi qu'une création en cours intitulé Almajir, dont la première aura lieu au Centre Pompidou en Janvier 2021. Blackout est un projet d'effacement : un bâtiment disparaît, couvert d’encre noire, au cours d’une performance. Les artistes questionnent ainsi la fonction symbolique de l’architecture et proposent au passage leur propre monument. Initié au Nigeria, Almajir est un rituel pour un deuil impossible, celui des familles des femmes et des hommes asphyxié.e.s ou noyé.e.s dans leur quête d'égalité et de justice.

Julien Prévieux

Répétitions du 9 au 18 juillet dans la salle Boris Vian

Julien Prévieux propose au public d’assister à la résidence de sa performance La Valeur de la vie avec les trois interprètes Sophie Demeyer, Harold Henning et Anne Steffens. Il explore dans ce tout nouveau projet la puissance que les nombres ont acquis sur nos existences et la manière dont ceux-ci font l’objet d’une évaluation quantitative généralisée. Des systèmes de numération corporelle aux calculs économiques pour estimer le coût d’une vie, en passant par la Modeste Proposition de Jonathan Swift, Julien Prévieux se propose de chorégraphier les effets de la quantification systématique sur nos corps.

Informations pratiques

Grande Halle

Du 2 juillet au 2 août :
jeu>dim

Jeu & ven • 14h-18h
Sam & dim • 16h-20h

Porte de Pantin

Porte de Pantin

75, 151 : Porte de Pantin

Parking Sud" Cité de la Musique"
PMR contact au 01 40 03 75 75

à savoir

Conditions d’accès - Règles sanitaires
• Le nombre de places est limité pour permettre une distance entre les spectateurs.
• Le port du masque est obligatoire dans la salle pour le public – le masque n’est pas fourni 
• Du gel hydroalcoolique est disponible aux entrées.
• Pas de vestiaire.

Partenaires

à découvrir

carte interactive

newsletter

la newsletter La Villette

abonnez-vous !

En fournissant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir la newsletter de La Villette. Vous pourrez vous désabonner à n'importe quel moment en cliquant sur les liens de désabonnement situés en bas de nos e-mails ou sur simple demande à C.EPPGHV@villette.com. Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.