222
En ce moment Mon compte

Villette en création

Un lieu d’ébullition pour les résidences d’artistes

Chaque année, plus de 130 compagnies sont accompagnées et soutenues pour des projets en phase de production, de recherche ou pour des workshops et masterclasses.

Les résidences de juillet

YUVAL ROZMAN, Tunnel Boring Machine - Théâtre
3 - 15 juillet - Halle aux cuirs
Tunnel Boring Machine est un voyage entre deux amours contradictoires, entre deux royaumes, entre l'histoire privée et l'histoire politique - dont on voudrait qu’aucun ne soit plus important ou plus grand que l’autre. Le présent éclaire le passé et l'avenir dans le Tunnel du Chaos. Le héros pénètre dans ce caméléonesque passage souterrain les yeux grands ouverts et va expérimenter ces différents niveaux de réalité.

CIE ETRA - MELLINA BOUBETRA, Intro - Danse
10 - 16 juillet - Halle aux cuirs
La pièce traite d'un personnage qui se rencontre à différent moments/étapes de sa vie. Chaque danseuse est une version de ce personnage au cours du temps. La pièce est une vision fictive d'une vie dans sa globalité. Les danseuses sont en permanence toutes les cinq au plateau. La danse est principalement en freestyle.
Intro parle des résonances et du lien entre les souvenirs et les projections. Cette mise en danse se fait à travers des situations diverses que le public choisira, des interactions entre les danseuses mais aussi des moments de solo...

FLEUR LEMERCIER, In Extremis - Théâtre d'ombres
13 - 24 juillet - Espace Périphérique
In Extremis raconte l’histoire de Camille et de son cousin Cosma qui se retrouvent comme souvent pour jouer dans le jardin de leur grand-mère, surnommée Capitaine. Troublés par les étranges appareils attachés à son corps, les deux enfants partent en exploration dans la maison familiale et découvrent d’étonnants éléments sur le passé de Capitaine…Leur grand-mère ne serait-elle pas en train de se transformer en super-héroine ?
Au-delà de la question des derniers moments de la vie, ce texte raconte la rencontre de deux enfants avec la question du destin et de la relation que l’on a sa propre existence.
Le spectacle tisse des liens entre  l’intime et l’engagement dans le monde et aborde au travers l'aventure de ces 3 personnages la transmission d’une génération vers les suivantes.

CIE BAL - JEANNE MORDOJ, Le Bestiaire d'Hichem - Théâtre
17 - 21 juillet - WIP
Jeanne Mordoj aimerait raconter sans mot le passage de la vie sur terre. Vie humaine, vie animale.
Pour cela elle fait appel à Hichem Chérif, un jeune acrobate, qui donnera à voir cette part d’extra-ordinaire, de déformation, de transformation de recréation du monde et de son bestiaire imaginaire.

JORIS LACOSTE & EMMANUELLE LAFON, Blablabla - Théâtre
17 - 30 juillet - Halle aux cuirs
Avec Blablabla, Joris Lacoste et Emmanuelle Lafon orchestrent pour la première fois l’Encyclopédie de la parole à hauteur d’enfants. Conçu à partir d’enregistrements de paroles d’origines diverses pour une actrice, musicienne et danseuse, ce solo fait surgir une floppée de personnages et de situations, des plus quotidiens aux plus féériques.

36 DU MOIS, On était une fois - Marionnettes
17 - 31 juillet - Espace Périphérique
On était une fois est la deuxième création d’Emmanuel Audibert autour d’une construction et d’une programmation donnant vie à des marionnettes avec des moteurs asservis.
Dans cet hommage aux spectateurs où la notion de public est inséparable de l’idée de spectacle, l’artiste explore les mille manières d’animer des personnages à distance.

LES CAMBRIOLEURS, A quoi crois-tu encore ? - Théâtre
24 - 31 juillet - WIP
Cette création, A quoi crois tu encore ? part de témoignages de jeunes femmes de la première, seconde et troisième génération issue de l’immigration, pour raconter leur histoire à travers des fragments de pensées, de souvenirs, de soumissions conscientes et inconscientes, de révoltes, de nostalgies curieuses… et qu’inexorablement l’intime puisse se mêler à l’éminemment politique.

CIE UZUMAKI, My milk is better than yours - Danse
24 - 30 juillet - Halle aux cuirs
Pour sa 3ème création, Valentine Nagata-Ramos s’interroge sur la « mère » et les rapports entretenus avec son «  monde ». Ce spectacle pour 3 danseurs et 1 musicien se veut d’une tendre discordance grâce à la gestuelle propre à chaque interprète.
Valentine Nagata-Ramos cherche à mettre en lumière, dans un espace scénique, ces comportements humains transmis, appris et échangés entre la mère et « ses petits » ( fille ou fils) grâce à différents états de corps sur une composition musicale arythmique et chantée.

Programmation sous réserve de modification

Sortie de résidence

Mellina Boubetra - Intro
Jeudi 13 juillet - 16h30
Réservation- Halle aux cuirs

Les programmes