En ce moment Mon compte
[Festival] [Musique]

Dianne Reeves + 1re partie : Hanna Paulberg Concept

jazz à la villette

Dimanche 10 septembre

Choisissez votre date

Il n’y a plus de date pour cet événement. Voir la programmation à venir

Tarifs

Plein tarif 31€


Tarif réduit* 27€


Tarif -26 ans*25€


Formule Festival (3 concerts et +)25€


(*) Nos offres tarifaires

Lieu

Grande halle

Assis - Placement libre

Accès Porte de Pantin :

Ligne-5-métro Porte de Pantin

bus ligne 75, 151, PC 2 et 3 : Porte de Pantin

tram-t3b Porte de Pantin

Parking Nord "Cité des Sciences" - PMR contactez le 01 40 03 75 75

Date

Dimanche 10 septembre

19h

à savoir

Informations et programmation complète sur jazzalavillette.com

Dianne Reeves, en grande chanteuse de jazz, passe avec une grâce sans égal, d’un blues nuancé à une langueur soul, d’un scat furieux à une mélodie pop ou bossa nova. En première partie, la saxophoniste norvégienne Hanna Paulberg n’a pas été invitée par Chick Corea à jouer à ses côtés par hasard #JAV17

Dianne Reeves

Les modes comme le temps glissent sur la voix de Dianne Reeves. En digne héritière de Sarah Vaughan, Dinah Washington, Ella Fitzgerald, Carmen McRae ou Roberta Flack, la reine de Détroit passe, avec une grâce sans égale et une certaine agilité, d’un blues nuancé à une langueur soul, d’un scat furieux à une mélodie pop ou d’une incantation venue du continent africain à une parenthèse bossa nova. Toujours habitée, toujours raffinée, cette ancienne protégée de Clark Terry possède le charisme et la classe qu’on attend d’une grande chanteuse de jazz sans jamais abuser des codes et des clichés qui vont avec. Sur scène, la voix de Dianne Reeves est encore plus vivante. Là, sans filet, elle se pare d’une intensité bien plus forte que sur disque.

Formule Festival

3 concerts ou plus = la Formule festival

Bénéficiez du tarif abonné en achetant 3 spectacles en une seule commande.

Hanna Paulsberg Concept

La fille de Sonny Rollins est norvégienne ! Mais si le cri puissant que pousse Hanna Paulsberg descend bien du tutélaire auteur de The Bridge, il n’en est pas moins très personnel. À la tête de son quartet composé du pianiste Erlend Stettevoll, du batteur Erik Nylander et du contrebassiste Trygve Fiske, la saxophoniste née il y a trente ans à Rygge signe des compositions qu’elle n’interprète pas qu’avec énergie et robustesse. Le son de cette virtuose sait se faire plus caressant. Une large palette qui a séduit un maître comme Chick Corea, qui l’a invitée à jouer à ses côtés.

En lien