En ce moment Mon compte
[Festival] [Musique]

Bokanté feat. Michael League (Snarky Puppy) & Malika Tirolien

jazz à la villette

Dimanche 9 septembre

Choisissez votre date

Il n’y a plus de date pour cet événement. Voir la programmation à venir

Réservez par téléphone
au 01 40 03 75 75 du lundi au samedi de 10h30 à 19h30

Réservez sur place
à la folie infos-billetterie du mardi au dimanche de 10h30 à 19h30

Tarifs

Plein tarif 26€


Tarifs réduits
Formule /Abonné / Carte Villette / - 26 ans21€

Vos places à prix réduits

Abonnement
Tous les spectacles à 10, 15 or 20€ avec les meilleures places en priorité
Carte Solo
Carte Duo
30% de réduction sur tous les spectacles et les Ateliers Villette à 8€, en toute liberté
Abonnement jeune
Pour les moins de 26 ans

Lieu

Accès Porte de la Villette :

Ligne-7-métro Porte de la Villette

bus Ligne 139, 150, 152 : Porte de la Villette

tram-t3b Ella Fitzgerald

Parking Nord "Cité des Sciences" - PMR contactez le 01 40 03 75 75

Date

Dimanche 9 septembre à 16h30

Placement libre debout

Nouveau fantasme du leader des Snarky Puppy, la dream team Bokanté est portée par la voix de la Guadeloupéenne Malika Tirolien. Pour l’occasion, Michael League lâche sa basse et son jazz fusion pour concocter un maelström caribéen avec sa… guitare baryton !

Bokanté feat. Michael League (Snarky Puppy) & Malika Tirolien

La première alliance entre Michael League et Malika Tirolien, on la trouve en 2013. La Guadeloupéenne clôturait le premier Family Dinner des Snarky Puppy par un « I’m not the one » gorgé de soul. Quatre ans plus tard, leurs routes se croisent à nouveau pour Bokanté, véritable carrefour sonore où l’on croise les fantômes de Led Zeppelin, Ali Farka Touré ou de Tinariwen. Déclaration d’amour à la guitare blues et abrasive (on y retrouve Chris McQueen et Bob Lanzetti des Snarky Puppyou Roosevelt Collier au lap-steel), cette team USA s’invente une folk électrique par-delà les continents. En créole et en français, Bokanté chante la crise des réfugiés ou les ravages de la pollution. Un groupe engagé dans le Tout-Monde pour reprendre l’expression du poète Édouard Glissant.

En lien