En ce moment Mon compte
[Festival]

Plein air – dimanche

Villette Sonique

Dimanche 28 mai
  • Gratuit
press-3-1060445-KOKOKO-960

Suite à une urgence familiale, Princess Nokia ne pourra assurer son concert.
Puzupuzu s'ajoute au line-up

Choisissez votre date

En accès libre

Tarifs

En accès libre

Lieu

Accès Porte de La Villette :

Métro (L7) : Arrêt « Porte de la Villette » puis marchez 10 min
Bus : Ligne 139, 150, 152
Tram (T3b) : Arrêt « Ella Fitzgerald / Grands-Moulins de Paris », à 5 min de Porte de Pantin et Porte de la Villette
RER E : Gare de Pantin
Vélo : Station Vélib n° 19044 rue de la Cloture
A pied : à 10 minutes de la Cité des Sciences et de la Grande Halle. Longez le canal en direction de Pantin, dépassez le Cabaret Sauvage, vous êtes arrivés !
Retrouvez la localisation sur Google Map

Parking Nord "Cité des Sciences" - PMR contactez le 01 40 03 75 75

Date

Dimanche 28 mai

Dès 14h30

Un tableau haut en couleurs vous attend en ce dimanche après-midi, avec un voyage express entre le Congo des KOKOKO ! et l’Inde des deux sœurs virtuoses Mandolin Sisters, un détours par les paysages pop et post-punk hallucinés de The Goon Sax, Bras Mort et Brian’s Magic Tears, la techno folle de Volition Immanent et Randomer, et les expérimentations de Fusiller.

Le plein air à Périphérique

En 12 ans, Villette Sonique n’a eu de cesse de faire découvrir les formidables ressources de son terrain de jeu, le Parc de la Villette.
Cette année, par mesure de prévention, le plein-air de Villette Sonique est déplacé, des pelouses habituelles vers la zone Périphérique / Halle aux Cuirs, située derrière le Cabaret Sauvage. Le weekend de Villette Sonique s’invente un nouveau visage, et tous les piliers du programme gratuit, trouveront parfaitement leur place dans ce nouveau décor hors du commun.

Le plein-air de l’édition 2017 prendra l’apparence d’une fête débridée et licencieuse, comme une rave de jour.

Les spectateurs pourront déambuler dans un dédale urbain sidérant, dans lequel la Grande Scène trouvera refuge sous le Périphérique et la Scène Labels le long de la Halle aux Cuirs, dont l’immense terrasse accueillera le Village Label - Villette Sonique et le Red Bull Boom Bus.

Enfin, un grand bar trônera au beau milieu d’un bric à brac stupéfiant, où se côtoient machineries, décors honnis et autres statues brésiliennes, conférant au lieu une atmosphère de Cinecitta à la dérive. Comme toujours, les spectateurs auront toute latitude pour ramener pique-nique et rafraichissements…

restrictions

interdiction des bouteilles en verre, couverts en métal

Scène Périphérique

16h - The Goon Sax

La scène australienne n’a pas fini de réserver des surprises. En provenance de Brisbane, mené par trois teenagers, The Goon Sax sonne comme un groupe indie pop parfait, quelque part entre l’héritage de Sarah Records, Arthur Russell, et forcément, de The Go Betweens. Alors certes, Teenage Fan Club est de retour, mais il n’y a pas de raison de se priver de ce challenger doux amer.

17h05 – KOKOKO !

Un groupe informel de musiciens de la rue inventeurs de leur propres instruments à l’aide des ressources disponibles (roues de vélo, boîtes de lait en poudre, poignée d’accélérateur de moto…) rencontre le performer Makara Bianco, un prêcheur du ghetto accompagné de danseurs, capable de pousser sa sono à fond pour créer boucles hypnotiques et larsen noise, et le producteur émérite Débruit, ce producteur explorant les territoires sonores aux confins des musiques dites du monde et électroniques !
Le tout donne KOKOKO ! : une musique ultra spontanée, jamais détachée de la danse, et dégagée de toute référence directe (comme une techno sans Détroit), inventant tout à partir de rien comme pouvaient le faire le NYC des 80s ou le Berlin 90.
KOKOKO ! est une Création Villette Sonique, en écho à l’exposition Afriques Capitales (jusqu’au 28 mai, Grande Halle de la Villette), coup de projecteur sur le Kinshasa underground !

18h10 – Princess Nokia Annulé

Princess Nokia ne fait pas du hip hop, elle EST le hip hop. Capable de sauter d’un son drum’n’bass à des morceaux rap secs et arides, la MC new yorkaise se distingue par un discours militant et fort. Destiny Frasqueri, de son vrai nom, a marqué les esprits avec “1992”, une mixtape navigant entre nostalgie, féminisme et affirmation positive. Sur scène, la jeune musicienne d’Harlem impressionne par sa force de frappe et son pouvoir d’attraction.

18h10 – Puzupuzu

Entre coupé décalé fragile et contemplation frénétique, PuzuPuzu jongle entre les raves antiques de son enfance passée en Côte-d’Ivoire et le romantisme lo-fi de l’Est. Footwork ambient ou house sur cassette, rien n’arrête ce rémois d’adoption, dont les pérégrinations sonores ont trouvé leur place sur les labels Highlife Recordings, Hylé Tapes, AB Records, Celebration Tapes… Sur scène, il repousse les limites de ses machines vintages aux côtés d’artistes tels que Kaytranada, Low Jack, Jacques, Black Zone Myth Chant, Gordon, Cubenx… et se fait clipper par Martin Sek.

19h20 – Volition Immanent

Né sur une proposition du label Contort Yourself qui associe producteurs contemporains et classiques de la musique industrielle, Volition Immanent est la réunion live de Parrish Smith et Mark van de Maat. Si le premier vient du metal, le second, fondateur du label KnekelHuis, est un spécialiste des sonorités synthétiques. Leur association donne un véritable attentat sonore, punk et puissant.

20h20 – Randomer

Randomer est une perle de la scène techno anglaise. S’il reste relativement discret, le producteur londonien a su apporter un son élégant et racé qui ne choisit pas entre analogique et numérique, pétri de son passé bass music. C’est un des dj les plus réputés actuellement et qui a vu ses morceaux sortir chez LIES ou Hessle Audio.

Scène Labels

14h30 - Mandolin Sisters

Pour beaucoup, la première prise de contact avec The Mandolin Sisters a été visuelle, par l’intermédiaire de vidéos mettant en scène un étrange dédoublement. Deux soeurs originaires de Chennai, au Sud de l’Inde, introduisent la mandoline dans la musique carnatique. Elles expérimentent tout en respectant le dogme très codifié de cette musique, équivalent de notre répertoire classique. Le duo a donné plus de 2000 concerts de mariages en temples, et même dans des shows télévisés. La musique de Mandolin Sisters est un voyage étrange sans réel équivalent actuel.

16h50 - Brian’s Magic Tears

Bryan’s Magic Tears a bien fait d’écouter ses penchants pop et de céder aux sucreries. C’est exactement ce qui a permis au quintet parisien de se distinguer du tout-venant garage et des revival psych mal embouchés. S’il fallait retracer une généalogie autour du groupe, il faudrait penser à certains groupes australiens (Uv Race, Total Control) et peut-être quelques espoirs californiens prometteurs devenus poids lourds un peu patauds (les amoureux des débuts de No Age devraient grandement s’y retrouver). Signés chez les locaux malins de XVIII Records, BMT est probablement ce qui se fait de mieux ces jours-ci dans la catégorie bubble punk saupoudré d’acide.

20h10 - Fusiller

Projet du frondeur derrière Tanzprocess et membre du duo Opéra Mort, Fusiller ne fait pas dans la dentelle mais se destine plutôt à cracher sur les tombes. Première signature du label parisien Population, la musique de Fusiller pousse sur les terrains défraîchis de la harsh noise et du drone hexagonaux. Sans concession.

20h - Bras Mort

Formé par des membres de Scorpion Violente et Dustbreeders, ce nouveau projet mosellan joue sur le terrain no wave et noise rock. Quelque part entre les débuts de Sonic Youth, Mars, The Jesus Lizard ou plus récemment Housewives, Bras Mort réussit le tour de force de ramener une certaine fraîcheur dans une niche musicale largement balisée.

En lien