En ce moment Mon compte
[Théâtre]

Compagnie Trois points de suspension

Nié Qui Tamola

Du 15 au 30 juillet 2016

Choisissez votre date

Il n’y a plus de date pour cet événement. Voir la programmation à venir

Réservez par téléphone
au 01 40 03 75 75 du lundi au samedi de 10h30 à 19h30

Réservez sur place
à la folie information-billetterie 7 jours sur 7 de 10h30 à 19h30

Tarifs

Plein tarif 20 €


Tarif réduit* 16 €


Tarif abonné et adhérent
Moins de 26 ans
RSA / minimum vieillesse 13 €

(*) Plus d'informations sur ces différents tarifs

Vos places à prix réduits

Abonnement
Tous les spectacles à 10, 15 or 20€ avec les meilleures places en priorité
Carte Solo
Carte Duo
30% de réduction sur tous les spectacles et les Ateliers Villette à 8€, en toute liberté
Abonnement jeune
Pour les moins de 26 ans

Lieu

Accès Porte de La Villette :

Métro :  Ligne 7
Bus : Ligne 139, 150, 152
Tram : Ligne T3b

Parking Nord "Cité des Sciences" - PMR contactez le 01 40 03 75 75

Date

Du 15 au 30 juillet

Du jeudi au dimanche à 19h30

Ce roadmovie théâtral – Nié qui Tamola signifie l’œil voyageur en langue bambara - proposé par la Fondation Daniel Meynard réinvente la tradition des récits de voyage, pour questionner avec un humour décapant la Françafrique - de la recette de cuisine à la politique internationale.

Le spectacle

En hommage à Daniel Meynard, la compagnie Trois points de suspension propose une impertinente rétrospective avec la fameuse conférence sur le rôle positif du réchauffement climatique et une séance de chamanisme poétique. Sans oublier le one-man show documentaire retraçant les scandales qui ont égrené les années de décolonisation afin de comprendre les règles du Tiers Mondopoly et recréer l'ambiance conviviale du maquis Baobab.

Ne loupez pas la plus grande exposition dédiée qui rassemble témoignages, jeux vidéo, installations mécaniques… qui saura bousculer un certain racisme ordinaire. Le spectacle sera suivi d’un bal avec DJ Yabon Daniel Meynard.

« Tant que les lions n’auront pas leur historien, l’Histoire continuera à faire l’éloge des chasseurs ».

Daniel Meynard

Né le 14 juillet 1920 à Conakry (Guinée), Daniel Meynard est surtout célèbre pour ses réflexions sur les relations Franco-Africaines et la création du concept de baobabité. Son travail d'analyse sur le processus de décolonisation a largement inspiré les mouvements indépendantistes des années 1960, et son héritage perdure à travers la Fondation Daniel Meynard, créée en 2010 au lendemain de sa mort.

Avant d’étudier nos sociétés, en véritable explorateur-océanographe, à bord de la Calypso, il découvre le phytoplancton aux côtés du commandant Cousteau. Engagé et passionné, cet ethnologue, musicien, inventeur, plasticien, poète, cuisinier (etc.) s’est penché sur les conséquences psychologiques de la colonisation, sur les colons et les colonisés.

« Le syndrome de Tarzan (ou Syndrome de Babar) », et « Le regard des méduses », sont des preuves du travail d'investigation du sociologue, philosophe et neuropsychiatre.

Mentions de production

Voir les mentions

Mentions de production

Distribution Cédric Cambon, Nicolas Chapoulier, Jérôme Colloud, Paul Courlet, Mathieu Fonfria, Antoine Frammery, Anthony Revillard, Gaël Richard, Nicolas Turon

Subventions la DMDTS, la DRAC Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de Haute Savoie, la Ville de Saint-Julien en Genevois, Auteurs d'Espaces Publics : SACD-Ville de Pantin

Coproduction Les Ateliers Frappaz ; Quelques p'Arts...le SOAR ; le Fourneau - Centre national des arts de la rue [en Bretagne] ; le Parapluie - Centre international de création artistique, de recherche et de rayonnement pour le théâtre de rue ; le Citron Jaune - Centre national des arts de la rue de Port-Saint-Louis-du- Rhône ; le CSC du Parmelan ; l'Atelier 231 - Centre national des arts de la rue ; les Usines Boinot - CNAR de Niort, Festival Rendez-vous chez nous - ACMUR (Ouagadougou)

Soutiens et accueils en résidence Nil Obstrat, la Ville de Pantin, le Château de Monthelon, la Vache qui Rue, la Gare de Marigny-le-Cahouët