En ce moment Mon compte
[Danse]

Romeo Castellucci

Le Metope del Partenone

Du 23 au 29 novembre 2015
  • Nouveau

Consultez toutes les consignes de sécurité d’accès au spectacle, cliquez ici

Choisissez votre date

Complet

Tarifs

Plein tarif 26 €


Tarif réduit* 20 €


Tarif abonné et adhérent
Moins de 26 ans
RSA / minimum vieillesse 18 €

(*) Plus d'informations sur ces différents tarifs

Lieu

Grande halle

Accès Porte de Pantin :

Métro :  Ligne 5
Bus : Ligne 75,151
Tram : Ligne T3b

Parking Nord "Cité des Sciences" - PMR contactez le 01 40 03 75 75

Date

Du 23 au 29 novembre 2015
Relâche le mercredi 25 novembre

Du lundi au samedi à 13h et 19h,
Le dimanche à 13h et 18h

Durée : 1h

Conseillé à partir de 16 ans
Placement libre debout


Ouverture des portes une heure avant le spectacle.
Nous vous conseillons d'arriver tôt afin de faciliter les contrôles.
Les retardataires ne seront pas acceptés.

Après son Sacre du Printemps qui faisait danser la poussière, Romeo Castellucci revient à La Villette dans le cadre du Festival d’Automne et invite sur scène accidentés, infirmiers, urgentistes et ambulance.
Dans le cadre du festival d'Automne

Le spectacle

Jambe fracturée, bras arraché, corps calciné… Les victimes se succèdent lors de dix tableaux vivants mais lestés d’une inexorabilité digne des plus grandes adaptations contemporaines de tragédies grecques. En écho aux métopes ornant le Parthénon, cette frise qui décrit la puissance des Athéniens au combat, Roméo Castellucci fait surgir la chair et la douleur sous les yeux du public.

Convoquant une fois de plus le public dans sa réflexion, une série d’énigmes plane sur chacun des accidents : l’ombre du Sphinx rôde. Derrière les drames du quotidien, la question du mystère de la vie reste entière. Pour Roméo Castellucci, il s’agit avec Le Metope del Partenone de montrer « le besoin de réconciliation entre les êtres humains et le fait d’avoir un corps ».

Attention le texte et certaines scènes de ce spectacle peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

Rencontre

avec Romeo Castellucci dimanche 29 novembre à l’issue de la séance de 13h, dans le hall de la Grande halle

Note d'intention

Suite aux événements survenus le 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, Romeo Castellucci a tenu à s'exprimer : « Avant de commencer, il est bon que vous sachiez certaines choses. Cette action a été créée en juin 2015 à Bâle, dans le cadre de la foire d’art contemporain d’Art Basel. La forme du spectacle auquel vous allez assister est en tous points identique à celle de Bâle. Rien n’a changé. Ni les actions, ni le temps, ni le mode dramatique. Comme là-bas, ici aussi, l’espace n’a pas de tribune. Idéalement, c’est comme être dans la rue : on est debout, on marche, on forme des cercles spontanés autour des actions. On voit des corps tomber, on lit des énigmes projetées sur le mur. Maintenant, c’est moi qui parle, Romeo Castellucci ; je voudrais vous dire mon état d’esprit. Cette action a le malheur particulier de contenir des images identiques à ce que les Parisiens viennent de vivre il y a seulement quelques jours. Cette action a le malheur particulier d’être un miroir atroce de ce qui est arrivé dans les rues de cette ville. Images difficiles à supporter, obscènes dans leur exactitude inconsciente. Je suis conscient que trop peu de temps a passé pour traiter cette masse énorme de douleur et que nos yeux sont toujours grands ouverts sur la lueur de la violence. Je suis conscient de cela et je vous demande pardon. Mais je suis impuissant et ne peux rien faire face à l’irréparable que le théâtre représente. Voilà, en ce moment, il me semble plus humain d’être là. Être ici ce soir signifie qu’il faut être présent et vivant, devant les morts. » Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Tarifs Préférentiels

  • abonnement
  • carte-villette
  • Bénéficier de

  • carte-Réduit-2
  • carte-Réduit-2
  • > Les tarifs Villette

    Romeo Castellucci

    A la fois metteur en scène, scénographe, et plasticien, Romeo Castellucci a marqué le théâtre d’avant-garde européen. Sa conception interdisciplinaire de la scène mêle théâtre et nouvelles technologies. En 1991, il fonde avec sa sœur Claudia Castellucci et sa femme Chiara Guidi, la compagnie Societas Raffaello Sanzio avec laquelle il monte Hamlet, L’Orestie, ou Voyage au bout de la nuit. Reconnu par ses pairs, directeur de la biennale de Venise en 2005 et artiste associé du Festival d’Avignon en 2008, il reste provocateur comme lorsque sa pièce Sur le concept du visage du fils de Dieu. Après Le Sacre du Printemps, réinterprétation révolutionnaire du ballet de Stravinsky sous la forme d’un ballet industriel, Romeo Castellucci revient à la Villette dans le cadre du festival d’Automne.

    La première de Le Metope del Partenone aura lieu à Bâle en juin 2015 dans le cadre de Art Basel avant son passage à La Villette.

    Ce festival bénéficie du soutien de Villette en création – Résidences d’artistes

    À découvrir

    Partenaires médias

    Mentions de production

    Voir les mentions

    Mentions de production

    Concept et mise en scène Romeo Castellucci
    Avec Urs Bihler, Dirk Glodde, Silvia Costa, Zoe Hutmacher, Liliana Kosarenko, Maximilian Reichert
    Devinettes Claudia Castellucci
    Collaboration artistique Silvia Costa
    Effets spéciaux Giovanna Amoroso et Istvan Zimmermann
    Assistance de production Miriam Coretta Schulte
    Assistance aux costumes Elisa Thönen

    Production déléguée Theater Basel Coproduction Theater Basel ; La Villette-Paris ; Festival d’Automne à Paris En collaboration avec Sociétas Raffaello Sanzio Co-réalisation La Villette - Paris, Festival d’Automne à Paris Spectacle créé le 16 juin 2015 à Art Basel (Bâle)

    Extraits de musique dans le spectacle “Blazhenstva” composé par Alexander Knaifel