222
En ce moment Mon compte

Villette Sonique : la programmation détaillée

[Effervescence] le 28 avril 2017

Les dates du festival Villette Sonique approchent à grand pas ! Comme chaque année, nous vous proposons une carte détaillée de cette collection de pépites assez rares qu’est notre programmation ! Certes, nous avons tous hâte de voir Einstürzende Neubauten en live mais il y a tellement de perles qui se cachent dans cette édition.

606-Affiche hd

Jeudi 25 mai, rendez-vous au Trabendo pour une ouverture de festival très free-rock. Puce Mary ouvre la programmation, armée de son Korg pour créer une noise-punk toute en tensions, ce n’est pas un hasard si la Danoise est souvent comparée à Pharmakon. Ensuite, Villette Sonique accueille la reformation de Afrirampo, duo de Japonaises qui a enregistré avec Acid Mothers Temple et tourné avec Sonic Youth. Enfin pour clore la soirée, c’est le super groupe de Keiji Haino avec Merzbow, deux figures majeures de la scène bruitiste japonaise - tous deux adulés par Thurston Moore -, qui viennent ici avec le batteur hongrois Balàzs Pàndi pour repousser les limites soniques.

Vendredi 26 mai, direction Périphérique dès 16h30, pour La Colonie de Vacances ! C’est une expérience assez hors du commun, car vous vous trouvez au centre de quatre groupes qui jouent en même temps : Pneu, Electric Electric, Marvin et Papier Tigre se renvoient la balle au-dessus de vos tête en jonglant avec noise rock, kraut, post punk, pop. Deuxième séance à 20h !

La suite de la journée se déroule à la Grande halle, avec pour ouvrir la soirée, le performer provocateur Bernardino Femminielli, en mode rock fm 80s, entre Moroder et Gainsbarre. Puis ce sera les grinçants Uranium Club, groupe punk de Minneapolis qui vient tout juste de sortir son deuxième EP remplit de brûlots pop. Viendra ensuite Group Doueh & Cheveu, ou la rencontre au milieu du désert saharien entre le bordélique trio Cheveu et un guitar hero psychédélique, Selmou ‘Doueh’ Baamar. En fin de soirée, deuxième reformation de cette édition : Royal Trux, duo formé par Neil Hargerty (opérant auparavant dans Pussy Galore, le groupe punk de Jon Spencer) et sa copine de l’époque Jennifer Herrema, pour un son direct, brut, que Pitchfork qualifie de dirtbag-rock.

Samedi 27 mai, première partie de soirée à la Philharmonie avec OOIOO, projet de Yoshimi P-We, la batteuse des Boredoms (qu’on avait reçus l’année dernière) avec trois autres musiciennes japonaises tout aussi barrées, pour une pop punk faussement naïve. Et pour compléter le tableau, Villette Sonique est fier d’accueillir Annette Peacock, chanteuse féministe et sensuelle aux mille vies, égérie secrète du freejazz new-yorkais depuis plus de 40 ans, pionnière expérimentale de l’utilisation du synthétiseur Moog, ou provocatrice adulée autant par Paul Bley,
Albert Ayler que David Bowie ou Brian Eno. Rien que ça !

La soirée se poursuit au WIP Villette pour la traditionnelle soirée de la Red Bull Music Academy ! Cette année, c’est le collectif sin~, cofondé par Flavien Berger, qui donne la cadence d’une nuit sonore, musicale, et panique… entre musique expérimentale et boogie du futur. Leur Soundcloud revendique le collectif comme un rassemblement de chercheurs de failles, de surfers sinusoïdaux, black mass crashers, mangeurs de crustacés et passion tourbillon. Ca promet !

Dimanche 28 mai, retour à la Grande halle. La songwriter norvégienne Jenny Hval ouvre le bal, pour déranger, bousculer vos préjugés, hanter vos nuits. Sur des influences metal, elle n’hésite pas à parler de menstruations. Puis ce seront les légendaires Einstürzende Neubauten, responsables de certaines des plus belles pages de la musique industrielle !

Mercredi 31 mai, le festival clôt cette édition en beauté au Cabaret Sauvage. En première partie, The Blind Shake, maîtres du garage-punk pied au plancher, pour un concert infusé de rage primitive. Et le clou du spectacle, c’est la reformation de The Make-Up ! Le groupe de post-punk mené par un Ian Svenonius habité, qui combine garage et soul avec talent. Dans les années 90, The Make-Up a influencé de nombreux groupes – de Refused à At The Drive-In - à mettre en avant leurs revendications politiques.

Pour ce qui est du plein air, la programmation des samedi et dimanche après-midis est toujours aussi éclectique que pointue. Samedi, découvrez la synth wave de Marie Davidson, la techno bruitiste de Pizza Noise Mafia, l’electro de Deena Abdelwahed - adoubée par le label inFiné -, le blues psyché du Nigérien Mdou Moctar et Doomsday Student, nouvel alias de Arab on Radar, toujours aussi bruitiste et hypnotique.
Dimanche, ce sera l’occasion de découvrir la MC new-yorkaise Princess Nokia, l’élégante techno de Randomer, l’indus de Volition Immanent qui promet un véritable attentat sonore, les Mandolin Sisters qui vous emmène à Chennai, au sud de l’Inde, et les Australiens de The Goon Sax pour une pop indie qui se prêtera tellement bien à un bain de soleil. Enfin, Villette Sonique propose une création, en écho à l’exposition Afriques Capitales, et donne un coup de projecteur sur la scène underground de Kinshasa avec les spontanés KOKOKO ! Mais tous les noms ne sont pas encore annoncés !

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir