En ce moment Mon compte

Villette en Cirques : Kurt Demey

[Effervescence] le 11 avril 2016

Du 13 au 15 avril, le mentaliste Kurt Demey revient pour le festival Villette en Cirques avec sa dernière création de magie : Evidences Inconnues. Pour en savoir plus sur ce spectacle, l’équipe web est allée voir Raffaella Benanti et Sylvie Cadenat, les programmatrices qui suivent ce projet depuis plusieurs mois !

Pouvez-vous nous présenter Evidences Inconnues ?
Sylvie : C’est un duo de magie et musique, un peu dans la lignée de L’Homme cornu, qu'ils ont présenté l’année dernière dans le festival Hautes Tensions. Cela dit, les techniques sont encore plus bluffantes tout en conservant un aspect onirique et poétique.
Raffaella : Ce spectacle questionne le hasard : est-ce que le hasard contrôle nos vies, est-ce qu’on peut intervenir sur les choix ?
Sylvie : Mais tout en délicatesse : ce n’est pas l’esbroufe d’un grand magicien là pour épater. Kurt Demey va simplement aiguiller le public sur des petites choses qui, mises bout à bout, vont révéler quelque chose d’assez extraordinaire.

Quelle est la particularité de cette création ?
Sylvie : Evidences Inconnues ne se cantonne pas à un milieu que Kurt Demey peut « contrôler », c’est-à-dire le plateau et la salle. Ce qui est déstabilisant c’est que le mentaliste cherche à démontrer son propos en extérieur aussi, là où les probabilités se démultiplient, jusqu’à devenir tout bonnement incalculables !
Raffaella : En venant à ce spectacle, il faut être prêt à être confronté à une preuve par neuf que des choses qui paraissent impossible surviennent et d’autres complètement sans rapport se retrouvent connectées !
Sylvie : On est complétement scotchés, c’est très intelligent et ça remet en question complétement l’idée de hasard parce qu’on se rend compte qu’on peut être manipulés de A à Z, qu’il y a des trucs qui ont été complétement inventés qui n’existaient pas. Ca relève du génie de magicien !

Qu’est-ce qui vous a le plus marquée dans ce spectacle de magie ?
Sylvie : Au tout début du spectacle, on nous demande de choisir deux photos. Tout le monde s’installe dans les gradins avec ses photos, et Kurt Demey demande de les déchirer. Ce que tout le monde fait, avec réticence parce que ce sont des photos de paysages, de personnes… comme des photos de famille. On mélange les parties de photos, tu donnes un morceau de photo à ton voisin de droite, de gauche, de devant… les photos circulent dans tout le public. Mais réellement ! Et au bout du compte tu te retrouves avec entre les mains les deux parties d’une même photo. C’est complètement bluffant !
Raffaella : D’ailleurs le public a réagi à ce moment-là : tout le monde est tellement sous le choc, qu’il y a un moment où le public échange sur le mode « comment il a pu arriver à faire ça » alors qu’on est en plein spectacle !

Quel est le rôle de Joris Vanvinckenroye dans Evidences Inconnues ?
Sylvie : C’est un violoncelliste virtuose qui a mis en place un système de captation et de boucles. Il enregistre en même temps qu’il joue en fait… L’univers musical est à la fois de très belle facture parce que c’est un beau musicien, mais en plus c’est étrange parce qu’il produit des effets pas possibles avec ses trois pédales et ses petits boîtiers. Et ça reste subtil, pour créer une ambiance.
Raffaella : Et puis on sent que lui aussi c’est un mentaliste en puissance parce qu’il participe vraiment à certains numéros… et il est extrêmement drôle ! Ensemble, ils forment un très chouette duo !

****
Crédit photo : Jana Arns

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir