En ce moment Mon compte

Ubu and the Truth Commission : émouvant, poétique, bestial !

[Effervescence] le 27 novembre 2015

Le jeudi 26 novembre, l’équipe de La Villette a invité ses adhérents et abonnés à voir le spectacle de William Kentridge et la Handspring Puppet Company. Retrouvez leurs réactions à chaud…
Et vous, avez-vous aimé ou détesté ? N'hésitez pas à partager vos impressions !

Le jeu des marionnettes était magnifique. La pièce est très dure avec une fin cynique, mais c’est une belle pièce qui émeut. Bravo à la troupe pour leur travail et à Kentridge pour une belle mise en scène.
Anna

Après avoir découvert Kentridge au Jeu de Paume, j’essaie de voir la plupart des œuvres qui passent. Je trouve qu’il emploie de manière très intelligente la projection d’images animées, ce qui est souvent raté, bien que certaines troupes aient fini par trouver leurs marques dans ce domaine (compagnie 1927). La transposition du couple ridicule et inquiétant créé par Alfred Jarry dans le cadre de la dictature (notamment dans les pays africains) est très judicieuse et fonctionne à merveille. Les marionnettes sont très belles. Petit bémol sur la qualité sonore de la salle, un son un peu agressif dans les aigus. Merci à tous.
Arnaud

Un spectacle d’une intelligence aigüe. Le graphisme permet une émotion profonde mais distanciée. Des comédiens qui jonglent avec l’art de la marionnette, troublant !
Valérie et Xavier

Mélange des genres : marionnettes / théâtre animé / chant. Très réussi et parfaitement équilibré.
Le côté bouffon et grotesque d’Ubu reste présent malgré le sujet de fond, plutôt pesant.
Mise en scène dense, travaillée, très rythmée. Images d’archives et extraits des témoignages durs mais nécessaires.
Personnification des 3 corps d’état à travers la marionnette cerbère très judicieuse.
Pièce très actuelle quant à la violence et la barbarie où peuvent conduire certaines idées / convictions.
CONTINUEZ !
Elise

D’abord, Kentridge est un génie. Il fait quelque chose qui n’appartient qu’à lui. Le travail d’animation, les objets /personnages, les marionnettes sont formidables. Et ils sont au service, merveilleusement, de leur sujet. Il y a, à mon goût, une juste dose de légèreté et de drôlerie pour amener – et même conclure – le spectacle, pour un sujet poignant, déchirant. Tous les acteurs sont formidables dans leurs rôles. Et il y a quelque chose qui me touche particulièrement dans le traitement de cette histoire encore à vif par cet homme sud-africain blanc.
Bien sûr, l’adaptation de Jarry à cette autre histoire ubuesque, les marionnettes et interprètes, les chœurs, l’hymne africain, c’est très beau.

Connaissant et reconnaissant le travail de Kentridge, c'est à lui qui s'est adressé mon enthousiasme. Mais c'est un spectacle du Handspring Puppet Theatre, qui fait quelque chose de magnifique et ici bouleversant. Et c'est donc aussi une création noire et blanche d'aujourd'hui, comme elles ont existé en Afrique du Sud déjà, envers et contre tout, depuis longtemps.
Un grand et chaleureux merci à eux - You are all wonderful !
Elisabeth

Emouvant, poétique, bestial.
Gilles

Les marionnettes étaient très bien faites. Je n’aime pas trop Ubu de Jarry, je suis venue pour Kentridge. Le sujet est très dur. Le spectacle est très visuel et inventif.
Johanna

Une pensée, un sourire, des pensées. Tellement aimé, tellement haï. Cette belle et merveilleuse Afrique du Sud, les meurtriers étaient là, et les vies, les manifestations.
Un spectacle touchant et un grand merci pour cette humanité.
A vous, aux marionnettes, à la vie, à notre vie.
Antonio

*****
Crédit photo : © Luke Younge

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux