En ce moment Mon compte

Rambla brésilienne : interview de Fabio Ricardo

[Coulisses] le 10 août 2016

En écho aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, La Villette a décoré le parc de totems brésiliens. En effet, ce sont les emblèmes des douze écoles de Samba cariocas. Pour comprendre un peu mieux cette tradition liée au Carnaval, l’équipe web a interviewé Fabio Ricardo, le concepteur de cette rambla brésilienne.

Comment avez-vous choisi ces totems qui décorent le parc ?
Fabio Ricardo : Alors que je travaillais avec mon équipe de Cinequanon Cultural, je leur ai demandé de rassembler les grandes pièces de chaque école de Samba de la ville, il y en a douze au total. Quand j’ai eu les photos en main, j’ai pu développer une histoire, et choisir les pièces dont j’avais besoin. C’est une sorte de compilation de plusieurs écoles de Samba, réalisée sur les cinq dernières années.

Chaque école de Samba a son totem, lequel est le vôtre ?
Fabio Ricardo : J’avais créé un cheval géant, en souvenir d’une fontaine que j’avais vue lors d’un voyage. C’était une pièce merveilleuse, malheureusement pour des raisons techniques nous n’avons pu vous l’envoyer.

Quelle est la source d’inspiration de ces statues géantes ?
Fabio Ricardo : Les indiens et guerriers africains sont les symboles de notre Histoire, et commémorent la naissance du Brésil.

Ces totems font partie intégrante du Carnaval de Rio ?
Fabio Ricardo : Oui, nous défilons auprès du totem qui représente notre école pendant la parade. Comme elles sont très lourdes, elles sont installées sur des voitures. A Lille, pour la Biennale, elles étaient, comme à La Villette, posées sur des blocs de béton.

Ces totems feront-ils aussi partie de la parade pour l’ouverture des Jeux Olympiques ?
Fabio Ricardo : Personnellement, je ne travaille pas sur cette parade, mais mon équipe de Cinequanon Cultural est impliquée.

Fabio Ricardo

Concepteur de chars et de costumes pour le Carnaval de Rio, Fabio Ricardo a œuvré pour différentes écoles de Samba. Pour l’édition 2017 du Carnaval, l'artiste prépare pour l’école Grande Rio, un hommage à Ivete Sangalo, la populaire chanteuse de musique bahianiase.

La Presse en parle

Reportage sur la transformation des chars par La Voix du Nord

Crédit photo : Wapict

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir