En ce moment Mon compte

Pokemon Go : ça continue !

[Effervescence] le 25 août 2016

Les articles commencent à fleurir annonçant le déclin du phénomène Pokemon Go. Chez nous à La Villette, on n’a pas encore remarqué de perte de vitesse ou d’essoufflement, du moins pas dans nos équipes. Nous sommes allés glaner des conseils auprès des plus accros d’entre nous.

Au service financier, ils sont encore un peu novices. Mais au service informatique, tout le bureau s’y est mis ! Un niveau 26 nous raconte ses débuts « Mes fistons avaient déjà installé la version non officielle, donc j’étais un peu intriguée. Et un soir j’étais seule au bureau, j’entends des cris, et je vois des gens amassés avec leur téléphone, et ça a attisé ma curiosité. Quand la version française est sortie, j’ai téléchargé l’appli. Et quand tu commences t’en attrapes plein, et tu progresses très vite. C’est comme ça que je suis devenu fan. »

La Villette est The place to be depuis juillet, il y a encore beaucoup de motivés…

Pour comprendre ces mouvements de foule, c’est parce que certains pokemon apparaissent uniquement pendant 3 minutes ! Un niveau 21 raconte : « Il n’y a pas de quantité limité, tous ceux qui arrivent sur le périmètre défini dans le temps donné peuvent l’attraper, mais si tu arrives après, il est parti. C’est pour ça qu’il faut courir parfois pour les Pokemon rares ou légendaire ! » D’ailleurs le niveau 26 de l’équipe a installé une appli radar, pour ne pas suivre les mouvements sans savoir après quoi elle court !

Au niveau des changements, ce qu’on a remarqué, c’est qu’avant on avait beaucoup de Minidracos, remplacés par les Soporifiks (au grand désarroi de certains de nos followers Twitter) Maintenant c’est les Kabuto qui foisonnent par chez nous.

Au pôle Web, un niveau 15 raconte qu’elle a croisé un Ramoloss pour la première fois, et un Lipoutou, qui sont déjà peu communs, mais pas aussi spéciaux que le Kabuto. Son préféré c’est Evoli parce qu'en plus il évolue aléatoirement dans 3 personnages différents, ce qui rajoute un effet de surprise. A son avis, il vaut mieux venir sur le parc au moment où il a le plus de monde parce que les gens laissent des leurres, ce qui attire plein de pokemons.

Un niveau 14 ouvre son Pokédex : Psykowak a une tête marrante, Melofée a l'air bien empoté ! Mais elle a surtout un Machoc et un Rhinocorne qui sont très rares ! Un niveau 21 assure même avoir croisé un Mim (le Pokemon exclusif à notre continent !) D’après eux, les meilleurs lieux sont derrière le hall de la chanson, mais du côté du restaurant A La Folie aussi il y a beaucoup de monde. Un niveau 23 confirme : « en une heure sur le parc, on peut en attraper 40 ! » La star du groupe (notre fameux niveau 26) aimerait bien attraper un Leviator « parce que t’as la haine quand au bout de 5 pokeball, il s’en va ! »

Pour la petite anecdote, « hier on était en train d’attraper un Tortank, c’est un très rare, et ça nous a emmené en dehors de la Villette, juste de l’autre côté du canal. On est arrivés dans une petite rue, et là, un habitant s’est mis à la fenêtre avec une bassine d’eau, et il a arrosé tout le monde. Les gens étaient furax ! »

Pour résumer l’ambiance, notre niveau 26 explique : « C’est comme une chasse au trésor ! C’est convivial, il n’y a aucune agressivité, avec toutes les tranches d’âge : les gens viennent en famille. »

Si vous avez des questions, nous avons un spécialiste Pokemon, que tout le monde surnomme Professeur Chen ! Il vient souvent sur le parc, donne des conseils et répond très gentiment.

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir