En ce moment Mon compte

Journal Vidéo Hautes Tensions : Les Philébulistes

[Coulisses] le 30 mars 2015

Du 10 au 12 avril, Les Philébulistes viendront présenter sous la Grande halle leur dernière création Hallali ou la 5eme de Beethov pour le festival Hautes Tensions. Comme la compagnie se produisait à Bruges, l’équipe web de La Villette est partie rencontrer Maxime Bourdon pour une interview vidéo.

En février dernier, la ville de Bruges invitait Les Philébulistes pour son festival de théâtre de rue Wintervonken. A cette occasion, la compagnie était venue présenter sa création Arcane, pour laquelle Maxime Bourdon a inventé son propre agrès à partir de deux roues de vélo de 5 mètres de diamètre. Pour Hallali ou la 5eme de Beethov’, la compagnie a développé le concept à une échelle plus spectaculaire pour de la haute voltige !

Les Philébulistes jouaient le spectacle Arcane le dimanche soir au cœur de la ville de Bruges. Afin d’attraper le seul train direct de la journée, l’équipe web a dû se lever aux aurores, non sans passer par les bureaux avant pour récupérer le matériel vidéo. Ce fut l’occasion de voir le parc un dimanche matin d’hiver, et de constater qu’il y a beaucoup de monde qui se motive pour pratiquer du sport en groupe sous le péristyle de la Grande halle ! Chapeau !

Une fois arrivée à Bruges, l’équipe web a réalisé un petit repérage dans la charmante ville de Flandres. A l’issue de la représentation d’Arcane, nous avons cueilli Maxime Bourdon pour une interview vidéo afin qu’il nous explique son nouvel agrès conçu pour le spectacle Hallali ou la 5eme de Beethov’.

En 2006, Maxime Bourdon et Boris Lauzneanu ont développé un concept de grande roue, qu’ils ont appelée Philébule – qui a donc donné son nom à la compagnie. Depuis 2009, Les Philébulistes tournent avec le spectacle Arcane, mais ont ensuite voulu s’éloigner du sol pour élargir leur terrain de jeu mais surtout d’expérimentation. Passionné de trapèze volant, Maxime a travaillé sur ce nouvel agrès, qu’ils ont appelé le Petit Frère (en rapport à sa grande sœur, la roue Philébule, vous suivez ? ^^). Ainsi, ils ont pu s’amuser à élaborer plus librement une nouvelle acrobatique aérienne dans Hallali ou la 5eme de Beethov’.

Crédit photo : Ian Grandjean

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir