En ce moment Mon compte

100 % Afriques : demandez le programme !

[Effervescence] le 23 février 2017

Le festival 100% revient à La Villette, avec cette année, un focus sur l’Afrique. De la danse, du théâtre, des concerts, de la mode, des films, et une belle exposition pour mettre la création contemporaine africaine en valeur. Petite visite guidée de ce qui vous attend du 23 mars au 2 avril prochain.

Oumou_(c)Benoit_Peverelli_606

Tout commence le 23 mars par le désormais célèbre plateau international hip hop : le Golden Stage. Quatre compagnies se succèdent pour rivaliser d’invention : SWNSNG raconte le quotidien des hommes noirs en Angleterre sur trap, grime et hip hop. Laure Courtellemont s’associe à Ousmane Sy pour un show inédit autour du dancehall. Philippe Almeida et le crew MouVMAtik proposent un cocktail d’énergie sur des beats hip hop, électro et house. Et la Indigenous Dance Academy nous emmène dans un township de Johannesburg. Trois soirées exceptionnelles !

Danse toujours, le 23 mars, La Villette accueille les lauréats du Simply The Best West Africa, concours de danse lancé par le chorégraphe Serge Aimé Coulibaly pour les nouveaux talents de la scène ouest africaine. Les 24 et 25 mars, deux chorégraphes se tutoient sur un plateau : Dana Michel qui explore son identité de femme noire dans Mercurial George, et Jeannot Kumbonyeki qui revisite Le Kombi, sa création sélectionnée pour la Biennale Danse l’Afrique Danse ! Et du 28 mars au 1er avril, le Théâtre Paris-Villette accueille Génération A, cinq soirées de programmation avec de jeunes chorégraphes triés sur le volet par Fatima N’Doye et Alioune Diagne.

En théâtre, Faustin Linyekula présente, les 23 et 24 mars, Sur les traces de Dinozord, qui raconte son retour dans sa ville natale, Kinsangani, en République Démocratique du Congo. Les 29 et 30 mars, c’est à Dieudonné Niangouna de s’emparer du plateau pour rendre hommage à Papa Wemba, grand artiste de la rumba congolaise.

Passionnés de musique ? Rendez-vous le 24 mars à la Dynamo de Pantin, pour découvrir le producteur et rappeur Spoek Mathambo, surnommé l’homme-son de l’Afrique du Sud 2.0. Le 25 mars, le WIP Villette accueille le festival Afropunk pour une soirée carte blanche en mode battle !

Retour à la Grande halle dès le 30 mars avec la soirée Kinshasa Mon Amour, qui réunit sur scène Mbongwana Star et Afrotronix pour une création inédite, avec Young Paris en première partie. Le 31 mars, c’est la diva Oumou Sangaré qui revient métamorphosée après 6 ans de pause lors d’une soirée BKO avec ses compatriotes maliens Bassekou Kouyaté & Ngoni Ba. Enfin, le 1er avril, Seun Kuti & Egypt 80 viennent faire résonner la Grande halle au son de l’afrobeat, avec les Ibibio Sound Machine en première partie.

Dans le hall d’accueil de la Grande halle, c’est la mode qui s’invite avec le Marché Noir d’Amah Ayivi jusqu’au 2 avril. Une parfaite introduction à l’exposition Afriques Capitales qui ouvre ses portes le 29 mars… On vous en dit plus très prochainement sur cet ville imaginée par Simon Njami ! Enfin le 1er avril, la place de la fontaine aux lions sera le théâtre d’Act Africa, une journée de performances, de live et de projections rythmée par Liz Gomiz de Radio Nova.

facebook-habillage-Expo

Bien évidemment, tout au long du festival, Little Villette vibrera au son des tambours de l’Afrique, avec des ateliers de danse, d’arts plastiques, de fabrication et d’exploration de l’art contemporain pour les enfants. La Folie des Merveilles qui héberge les Villette Makers se mettra aussi au diapason avec des ateliers taillés sur mesure. Retrouvez aussi des masterclass de danse afro-caribéennes au WIP Villette du 3 au 9 avril, une déambulation Les Grandes Personnes le 25 mars, une performance participative avec Salia sanou & Laurent Blondiau le 26 mars, et un focus Gumboots avec Diwele Lubi le 2 avril.

Venez vous évader à La Villette !

Crédit photo : Benoit Peverelli

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir