En ce moment Mon compte

Comment on fait du miel ?

[Coulisses] le 26 septembre 2016

Le 9 octobre c’est le dernier week-end d’ouverture des jardins passagers. A cette occasion, les jardiniers organisent une fête avec pour troc de graines et vente du miel de nos ruches. D’ailleurs, La Villette vient d’ouvrir une miellerie ! Les équipes sont allées la tester, pour pouvoir vous raconter comment on fait du miel.

D’abord, il faut aller dans le rucher, qui se trouve au bout des jardins passagers. Bon pour cette partie il vaut mieux être accompagné d’un expert ! L’apiculteur récupère les cadres pleins de miel en faisant partir les abeilles de la ruche. Pour s’y prendre, il a recourt à différentes méthodes : l’enfumage ou encore à l’aide d’une nasse pour les chasser.

Une fois les cadres enlevés des ruches, on peut procéder à la récolte du miel dans la miellerie (la nôtre se trouve juste en face de Little Villette). Il faut d’abord enlever la cire protectrice des alvéoles dans le bac à désoperculer : on utilise un couteau qui rase la surface des cadres pour ôter la cire qui bouche les alvéoles. Le miel qui coule pendant cette opération tombe sur un tamis puis dans un bac pour ne pas perdre trop du délicieux liquide doré.

Les cadres qui n’ont plus la cire protectrice sont placés dans un extracteur : c’est un appareil de forme cylindrique à force centrifuge. Il faut donc actionner la manivelle pour projeter le miel, qui va couler sur les parois et tomber dans le fond de la cuve.

Le miel est ensuite transporté dans une cuve et retamisé dans le mâturateur. Les déchets du miel (cire, pattes ou autre) remontent naturellement à la surface et forment une petite couche, qui protège le miel « pur ». A l’aide d’un petit robinet au bas de la cuve, l’apiculteur peut mettre le miel en pot.

C’est donc le miel de nos dernières récoltes que vous pourrez acheter le dimanche 9 octobre lors de notre rencontre aux jardins passagers. Mais vous pouvez aussi procéder à un échange de pieds de légumes et plantes sauvages contre des pousses de votre propre jardin (Attention : n’oubliez pas d’apporter vos pots). L’entrée est gratuite !

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir