En ce moment Mon compte

Cinéma en Plein Air : guide de survie

[Effervescence] le 12 juillet 2016

Attention, le Cinéma en Plein Air commence mercredi ! Les transats sont bien confortablement entassés dans la Grande halle à vous attendre, la cabine de projection à antennes trône fièrement au milieu de la prairie du triangle, tout est prêt ! Dernier récapitulatif et jeu concours pour gagner des transats.

Voici quelques infos salutaires ! Question horaires, pour qu’on puisse voir quelque chose, il faut être dans le noir. Or chaque jour, le soleil se couche un peu plus tôt (snif), donc la séance s’adapte aux conditions climatiques naturelles. Mais pour être plus précis, la programmation a prévu des horaires approximatives de début de projection (avec bandes annonces donc).

[MAJ : Le festival déménage dans la Grande halle !

  • Horaires : Début des projections à 21h30 (ouverture des portes à 20h30).
  • Tarifs : Entrée libre dans la limite des places disponibles (1000 personnes), transats gratuits.
  • Restrictions : interdiction des bouteilles en verre, couteaux, et tire-bouchons.
    Une consigne gratuite sera disponible
    Pour des raisons de sécurité, une fouille et une palpation seront effectuées à l’entrée
    Restauration possible sur place

]

Si vous n'avez pas encore fait votre choix, on vous résume la programmation ici.

Parce que oui, il y a des bandes annonces, et même un court métrage le samedi soir, comme chez nos amis MK2. Notre spécificité, c’est de choisir les « premiers pas » d’un réalisateur qui a sorti son premier long métrage en salle l’année dernière. Voici le programme de cette année :

  • le 16 juillet : Une goutte d'eau (2006) de Deniz Gamze Ergüven, la réalisatrice de Mustang (programmé le 14 juillet sur nos pelouses)
  • le 23 juillet : Respect (2010) de Benoît Forgeard, réalisateur de Gaz de France avec Olivier Rabourdin et Philippe Katerine
  • le 30 juillet : Le jour où Ségolène a gagné (2008) de Nicolas Pariser, réalisateur de Le Grand Jeu avec André Dussollier, Clémence Poésy et Melvil Poupaud
  • le 6 août : De sortie (2005) de Thomas Salvador, réalisateur de Vincent n’a pas d’écailles récompensé au Festival international du film indépendant de Bordeaux.
  • le 13 août : La Règle de trois (2011) de Louis Garrel, réalisateur de Les Deux Amis, avec Laurent Laffargue et Vincent Macaigne
  • le 20 août : Nijuman no Borei (200 000 fantômes) (2007) de Jean-Gabriel Périot, réalisateur de Une jeunesse allemande, avec Andreas Baader et Rudi Dutschke

A noter que tous les films sont en version originale sous-titrée ! A prendre en compte si vous envisagez de venir en famille, par contre Le Conte de la Princesse Kaguya est en version française !

Comme d’habitude, il vaut mieux arriver tôt pour avoir les meilleures places, donc prévoyez un petit pique-nique. Ne vous inquiétez pas, il y a des toilettes dans la Grande halle et de multiples poubelles autour de la prairie. En cas d’annulation de la séance pour cause d’intempéries, nous vous tiendrons au courant via notre compte Twitter et notre compte Facebook.

Si vous aimez votre confort, vous pouvez louer un transat et une couverture pour 7€. Pour les abonnés et détenteurs de Carte Villette, c’est gratuit ! Vous venez en groupe ? Pensez au forfait : 5 transats pour 20€, valable sur toute la durée du festival ! Et comme La Villette a pensé à tout, on vous a aussi concocté un petit quiz sur la programmation, pour remporter votre transat !

Illustration : Florent Patimo

Ne le gardez pas pour vous

Partagez cet événement sur les réseaux sociaux

À découvrir